De qui est le nom du mont Everest ?

De qui est le nom du mont Everest ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

En 1852, le Great Trigonometrical Survey, parrainé par les Britanniques, qui cartographiait le sous-continent indien depuis le début des années 1800, a identifié la plus haute montagne du monde à cheval sur le Népal et le Tibet dans l'Himalaya. Les Britanniques ont d'abord appelé le sommet de 29 035 pieds de haut comme Peak XV jusqu'à ce qu'Andrew Waugh, l'arpenteur général de l'Inde, propose qu'il porte le nom de son prédécesseur, Sir George Everest.

Né au Pays de Galles le 4 juillet 1790, Everest a fréquenté des écoles militaires en Angleterre avant de passer une grande partie de sa vie d'adulte en Inde. Après avoir travaillé pour la Compagnie des Indes orientales, le géodésien a rejoint le Great Trigonometrical Survey en 1818 et a passé 25 ans sur le projet, gravissant les échelons jusqu'à surintendant en 1823 puis arpenteur général de l'Inde en 1830. Il est retourné en Grande-Bretagne après sa retraite. en 1843 et a été fait chevalier en 1861.

Everest, qui avait favorisé les noms de lieux indigènes en tant qu'arpenteur, s'est opposé à la proposition de Waugh que le plus haut sommet du monde soit nommé en son honneur. Bien que les Tibétains appelaient déjà la montagne Chomolungma (« Déesse Mère du Monde »), Waugh n'était apparemment pas au courant de ce surnom indigène ou de ceux utilisés au Népal, qui avaient interdit à l'équipe d'enquête de traverser ses frontières. « Mon chef et prédécesseur respecté, le colonel Sir George Everest, m'a appris à attribuer à chaque objet géographique sa véritable appellation locale ou indigène. Mais voici une montagne, très probablement la plus haute du monde, sans aucun nom local que nous puissions découvrir, dont l'appellation indigène, si elle en a, ne sera probablement pas déterminée avant que nous ne soyons autorisés à pénétrer au Népal », a écrit Waugh. à la Royal Geographical Society en 1856. Malgré l'argument de l'Everest selon lequel les habitants auraient du mal à prononcer son nom, la société a décidé en 1865 de surnommer le plus haut sommet du monde, le mont Everest. L'Everest, âgé de 76 ans, est décédé l'année suivante, le 1er décembre 1866. On ne sait pas s'il a déjà aperçu sa montagne homonyme.


De qui est le nom du mont Everest ? - L'HISTOIRE

Wikimedia Commons Le cadavre de Tsewang Paljor, également connu sous le nom de “Green Boots”, est l'un des corps les plus célèbres du mont Everest.

La disparition d'un alpiniste indien nommé Tsewang Paljor - qui deviendrait connu sous le nom de Green Boots - est peut-être le plus célèbre de tous les décès du mont Everest. Nommé pour l'équipement de couleur néon qu'il portait à sa mort, Paljor est gelé sur la crête nord-est de la montagne depuis 1996 et reste un point de repère macabre même un quart de siècle plus tard.

Bien avant son voyage fatidique, Paljor a abandonné l'école après la 10e année pour travailler pour la patrouille frontalière indo-tibétaine (ITBP) et subvenir aux besoins de sa famille. En 1996, le joueur de 28 ans était prêt à accompagner son équipe de collègues de l'ITBP dans le voyage de l'Everest qu'ils avaient planifié et à devenir la première équipe indienne à atteindre le sommet nord.

Rachel Nuwer/BBC Tsewang Paljor était un policier de 28 ans lorsqu'il est décédé, rejoignant les plus de 300 victimes du mont Everest.

Mais le destin leur réservait autre chose le 10 mai 1996. Une tempête mortelle s'est abattue sur le groupe et ils n'étaient tout simplement pas à la hauteur. Paljor était physiquement fort et conscient de la perfidie des éléments de haute altitude, mais le temps était trop puissant pour combattre.

Bientôt, Paljor et sept de ses compatriotes étaient morts. Il est devenu connu sous le nom de catastrophe de l'Everest de 1996 et ce fut le jour le plus meurtrier de l'histoire de la montagne, un titre qu'il a détenu jusqu'en 2014.

Le seul survivant de l'expédition, Harbhajan Singh, s'est rappelé à quel point les choses ont mal tourné.

Avec de fortes rafales de vent, de neige et des températures inférieures au point de congélation, Singh a été contraint de faire demi-tour et a exhorté les autres à faire de même. Malheureusement pour eux, ils étaient déterminés à continuer, poussés par la soi-disant « fièvre des sommets » et désespérés de faire l'histoire.

L'équipe de Paljor n'était pas la seule source de décès ce jour-là. Plusieurs autres guides sont décédés le 10 mai alors qu'ils aidaient des alpinistes inexpérimentés à naviguer dans la montagne.

La zone de la mort de l'Everest, qui s'étend de 26 000 pieds à son sommet, détient le corps de Paljor à ce jour. Paljor a été retrouvé dans une grotte calcaire à 27 887 pieds, de son côté portant ses bottes vertes distinctives.

Il reste l'un des cadavres les plus effrayants du mont Everest et a servi de marqueur macabre mais inoubliable aux alpinistes depuis sa disparition.


Qui était George Everest ?

L'intérêt d'Everest pour l'arpentage remonte à ses années à l'école militaire en Angleterre. Le jeune homme excella dans sa formation d'ingénieur et il s'embarqua pour une tournée de sept ans au Bengale de 1806 à 1813. En 1814, Everest s'installa dans les Indes néerlandaises où il aida à terminer le relevé trigonométrique de Java pendant deux ans.

Après cette période, Everest est retourné en Inde en 1818 où il a passé les 25 années suivantes à aider les Britanniques à cartographier l'ensemble du sous-continent. Lorsque l'Everest revint en Inde, il retrouva le colonel William Lambton, un bon ami de l'homme avec qui il travailla en 1806 sur l'arpentage du Bengale.

Lambton est décédé en 1823, ce qui a permis à Everest de mettre à profit toute sa formation. En 1830, l'Everest devient arpenteur général de l'Inde. Cela lui a permis d'obtenir encore plus de ressources pour continuer le gigantesque levé de l'Inde.

Prendre des mesures précises d'un immense pays avec un large éventail de climats. Les arpenteurs ont parcouru des jungles denses et des déserts desséchés. À un moment donné, l'Everest est tombé malade. L'enquête s'est arrêtée. Sans se laisser décourager, Everest a récupéré et est retourné à son travail.

Wikimedia Commons Un théodolite, un appareil utilisé par Everest et son équipe pour arpenter le sous-continent indien.

Everest était plus qu'un simple géomètre, c'était un inventeur. En tant qu'ingénieur, il a apporté plusieurs améliorations à l'équipement d'arpentage de l'époque. Ses équipes ont effectué des mesures précises de l'Himalaya jusqu'à la pointe sud du sous-continent indien, une réalisation impressionnante étant donné qu'elle a été réalisée en prenant des mesures au sol sans l'aide de lasers de haute technologie, de satellites ou de photos aériennes. Les équipes d'enquête ont commencé avec des théodolites primitifs avant que l'Everest n'améliore ces appareils.

Everest était également un pointilleux sur la précision. Il n'a pas quitté une zone jusqu'à ce qu'il s'assure d'obtenir des lectures et des données précises. Ses informations ont aidé à faire les cartes les plus précises de l'Inde.

Everest a pris sa retraite en 1843 en tant que colonel dans l'armée. Pour son travail acharné, le mont Everest a été nommé en son honneur en 1856.


Cent cinquante ans depuis que le mont Everest a été nommé d'après un Gallois. et les liens avec la plus haute montagne du monde ne s'arrêtent pas là

Les liens étroits du gallois avec les histoires derrière l'une des réalisations ultimes de l'homme - la conquête de la plus haute montagne de la Terre - ne sont peut-être pas immédiatement apparents.

Pourtant, les alpinistes gallois, les scientifiques, les journalistes et même les hôteliers ont tous joué un rôle clé dans l'histoire de la montagne.

Et, même s'il aurait été réticent à ce que son nom lui soit attribué, le plus haut sommet du monde porte toujours le nom d'un Gallois - 2015 marquant le 150e anniversaire du changement de nom de la couronne de l'Himalaya après Sir George Everest.

Né en 1790 à Crickhowell dans le Powys, Everest a rejoint la Compagnie des Indes orientales à l'adolescence, remportant finalement une promotion au poste d'arpenteur général de l'Inde en 1830.

Il a occupé ce poste jusqu'en 1843, période au cours de laquelle il était chargé de cartographier de vastes étendues du sous-continent indien.

C'est pourtant en 1865 que son nom est immortalisé.

Son successeur à ce poste, Andrew Scott Waugh, a annoncé qu'il rebaptiserait la plus haute montagne du monde, auparavant simplement connue sous le nom de "Peak XV", d'après son éminent précurseur - au grand dam de l'Everest.

Nom controversé

Et nommer la montagne de 29 029 pieds "Everest" reste controversé au Népal et au Tibet.

En tibétain, le pic porte le nom de Chomolungma, ou Déesse Mère de l'Univers. En népalais, la montagne - qui chevauche la frontière entre les deux - s'appelle Sagarmatha, ce qui se traduit par déesse du ciel.

Il y a eu quelques appels – bien que relativement discrets – pour que la montagne perde le surnom d'Everest et réadopte ces noms plus largement, avec certains arguments suggérant que garder le nom d'un arpenteur britannique impérial est un retour colonial dépassé.

Le lieu de naissance et la maison familiale de l'Everest dans la petite ville de Powys est maintenant le Manor Hotel. Puis le manoir de Gwernvale, l'hôtel reste fier de ce lien, affichant un certain nombre d'artefacts des expéditions de l'Everest et ayant nommé son restaurant d'après l'homme lui-même.

C'est en mai 1953 que l'Everest est conquis pour la première fois. Le Néo-Zélandais Edmund Hillary et son collègue Sherpa Tenzing Norgay sont devenus instantanément des célébrités mondiales, leurs exploits capturant l'imagination de millions de personnes dans le monde entier.

Mais le duo avait un certain nombre de Gallois à remercier pour les avoir aidés à atteindre l'immortalité en alpinisme.

Et c'était dans les contreforts du mont Snowdon, où le duo a passé une grande partie de son temps à préparer sa quête historique, séjournant à l'hôtel Pen-y-Gwryd.

Le propriétaire de l'hôtel, Christopher Briggs, a été l'une des premières personnes à être informées de la conquête réussie de l'Everest, après avoir été informé par le Times – dont le journaliste gallois Jan Morris était le seul journaliste à être intégré à l'expédition – juste après que la nouvelle a été transmise au Reine.

L'hôtel est toujours géré par la même famille aujourd'hui, avec des souvenirs de la conquête inaugurale exposés. Le petit-fils de M. Briggs, Rupert Pullee, qui est copropriétaire aux côtés de son frère Nick, a déclaré: "(L'équipe) a traité Pen-y-Gwryd comme à la maison – ils sont devenus très amicaux avec mon grand-père.

« Lorsque l'Everest a été gravi, il a reçu un appel téléphonique du rédacteur en chef du Times. La reine a été avertie mais nous étions deuxième ou troisième sur la liste.

Premier essai

Des réunions ultérieures de l'équipe ont également eu lieu à l'hôtel.

Le chef adjoint de l'équipe, Charles Evans – qui a grandi près de Llangollen et qui est devenu directeur de l'Université de Bangor – était en fait à quelques centaines de mètres de battre Hillary et Tenzing et de graver son propre nom dans les annales de l'histoire.

Aux côtés de Tom Bourdillon, Evans a fait la première tentative pour atteindre le sommet trois jours seulement avant qu'Hillary et Tenzing ne le fassent avec succès – mais a dû faire demi-tour en raison d'un défaut d'approvisionnement en oxygène.

Un autre Gallois de l'équipe était peut-être aussi le membre le plus important de l'équipe dans les coulisses du succès.

Mais Griffith Pugh, un scientifique originaire d'Aberystwyth, a été en grande partie effacé de l'histoire de l'expédition, certains de ses efforts à l'époque n'étant pas appréciés par de nombreux autres membres du groupe, dirigé par John Hunt.

La fille de Pugh, Harriet Tuckey – qui admet qu'elle ne s'entendait pas avec son père, décédé au milieu des années 1990 – a écrit un livre pour tenter de rétablir l'équilibre.

Parmi les mesures cruciales mises en œuvre sur les conseils de Pugh figurait une augmentation de la quantité d'oxygène fournie aux grimpeurs, un dispositif pour transformer la neige en eau potable beaucoup plus rapidement qu'auparavant - Pugh étant parmi les premiers à comprendre pleinement l'effet débilitant de déshydratation – et des méthodes pionnières d'acclimatation.

Il a également tout conçu, des régimes suivis aux bottes portées par les membres de l'équipe.

Harriet a déclaré: «Il n'y avait tout simplement aucun détail dans lequel il ne s'est pas impliqué.

«Hillary lui-même m'a dit que mon père lui avait permis de gravir l'Everest.

Les liens gallois se poursuivent tout au long de la décennie

« J'ai commencé plein de ressentiment pour mon père et j'ai fini par l'admirer comme un scientifique incroyable, remarquable et très original et lui en être reconnaissant.

« J'ai découvert qu'il s'intéressait terriblement aux gens – il voulait toujours en savoir plus sur les gens. S'il était dans un village sherpa, il réfléchirait à la façon dont ils ont construit leurs maisons et à ce qu'il pourrait en apprendre.

Son livre, Everest: The First Ascent, a été publié en 2013.

Non pas que les liens gallois se soient concentrés uniquement autour de ce fameux succès inaugural.

En 1979, le Gallois Tom Whittaker, un amputé, est devenu la première personne handicapée à atteindre le sommet du monde.

Le dernier chapitre de l'histoire de nos liens avec le mont Everest a été écrit en 2007 lorsque Victoria James est devenue la plus jeune femme britannique à l'époque – et la première femme galloise – à atteindre le sommet.

Même George Everest, réticent à donner son nom au plus haut sommet du monde, serait fier de ce que ses compatriotes ont accompli depuis.


Pourquoi le mont Everest a-t-il été nommé d'après George Everest ?

L'étudiant de George Everest, Andrew Waugh, avait arpenté et cartographié l'Everest. Quand il l'avait fait, il y avait plusieurs noms de plusieurs cultures à l'époque. Certains de ces noms incluent, sans s'y limiter, Qomolangma, Zhumulangma, Zhūmùlǎngmǎ Fēng et Sagarmāthā. Afin de simplifier les choses, Waugh, en tant qu'arpenteur et cartographe de la montagne, a décidé de donner à la montagne un nom officiel. Afin de mieux comprendre les pensées de Waugh, cet extrait a été tiré de

"Documents relatifs à l'Himalaya et au mont Everest", Actes de la Royal Geographical Society de Londres, n°IX pp.345-351, avril-mai 1857.

« Mon chef et prédécesseur respecté, le colonel Sir George Everest, m'a appris à attribuer à chaque objet géographique sa véritable appellation locale ou indigène. Mais voici une montagne, probablement la plus haute du monde, sans aucun nom local que nous puissions découvrir , dont l'appellation indigène, s'il y en a, ne sera probablement pas connue avant que nous ne soyons autorisés à pénétrer au Népal. En attendant, il m'appartient aussi bien que le devoir d'attribuer un nom par lequel il puisse être connu parmi les citoyens et les géographes et devenir un mot familier parmi les nations civilisées."

Parce que Waugh ne pouvait pas déterminer quoi faire, il a insisté pour que l'Everest porte le nom de son mentor. George Everest n'était pas d'accord avec cette adoption, mais quelle que soit son opposition, la Royal Geographical Society a adopté le nom proposé (proposé en 1857 par Andrew Waugh) en 1865. Curieusement, la prononciation réelle de la montagne ne correspond pas à celle du dernier de George Everest. Nom. Le nom de famille de George Everest se prononce en fait Eve-rest par opposition à la prononciation de l'Everest par la montagne. Néanmoins, le nom habituel a une longue histoire, comme décrit précédemment.


Nous prononçons tous mal le nom du mont Everest

La plus haute montagne de la Terre ? Très peu de gens se disputent avec le fait qu'il s'agit du mont Everest, situé à plus de 29 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Situé dans l'Himalaya, il est connu sous le nom de mont Everest depuis qu'il a été nommé en l'honneur de l'arpenteur et géographe gallois Sir George Everest en 1865.

Alors que George Everest s'est opposé à cet honneur, la Royal Geographical Society est allée de l'avant et lui a donné son nom en raison de sa contribution importante à la Grande enquête trigonométrique de l'Inde, qui s'est déroulée sur plusieurs décennies à partir de 1806.

Cependant, au fil du temps, la prononciation du nom de l'Everest a changé au point que maintenant, la façon dont les gens disent couramment "Mont Everest" ne reflète plus l'homme qui a donné son nom à la montagne.

Le nom de famille de George Everest se prononçait en fait Eve-rest, avec l'accent sur « Eve », comme le nom de la femme. Mais la montagne est presque universellement, en anglais, connue sous le nom d'Ever-est (ou, dans certains cas, Evv-rest).

La langue et les prononciations évoluent, bien sûr, il est donc difficile de voir qu'il y a un vrai ou un faux absolu ici. Mais pour rester fidèle aux intentions initiales de la Royal Geographical Society, le plus haut sommet de la Terre devrait techniquement être appelé "Mount Eve-rest".


Caractéristiques physiques

Les chaînes himalayennes ont été poussées vers le haut par l'action tectonique lorsque la plaque indo-australienne s'est déplacée vers le nord depuis le sud et a été subductée (forcée vers le bas) sous la plaque eurasienne à la suite de la collision des deux plaques il y a environ 40 à 50 millions d'années. L'Himalaya lui-même a commencé à s'élever il y a environ 25 à 30 millions d'années, et le Grand Himalaya a commencé à prendre sa forme actuelle au cours du Pléistocène (il y a environ 2 600 000 à 11 700 ans). L'Everest et ses sommets environnants font partie d'un grand massif montagneux qui forme un point focal, ou nœud, de cette action tectonique dans le Grand Himalaya. Les informations provenant des instruments de positionnement global en place sur l'Everest depuis la fin des années 1990 indiquent que la montagne continue de se déplacer de quelques centimètres vers le nord-est et de s'élever d'une fraction de pouce chaque année.

L'Everest est composé de multiples couches de roches repliées sur elles-mêmes (nappes). La roche sur les altitudes inférieures de la montagne se compose de schistes et de gneiss métamorphiques, surmontés de granites ignés. Plus haut, on trouve des roches sédimentaires d'origine marine (vestiges de l'ancien fond de la mer de Téthys qui s'est refermé après la collision des deux plaques). La bande jaune est remarquable, une formation calcaire bien visible juste en dessous de la pyramide sommitale.

Les crêtes arides du sud-est, du nord-est et de l'ouest culminent au sommet de l'Everest à une courte distance se trouve le sommet sud, une bosse mineure sur la crête sud-est avec une altitude de 28 700 pieds (8 748 mètres). La montagne peut être vue directement de son côté nord-est, où elle s'élève à environ 12 000 pieds (3 600 mètres) au-dessus du plateau du Tibet. Le pic de Changtse (24 803 pieds [7 560 mètres]) s'élève au nord. Khumbutse (21 867 pieds [6 665 mètres]), Nuptse (25 791 pieds [7 861 mètres]) et Lhotse (27 940 pieds [8 516 mètres]) entourent la base de l'Everest à l'ouest et au sud.

L'Everest a la forme d'une pyramide à trois côtés. Les trois plans généralement plats constituant les côtés sont appelés faces, et la ligne par laquelle deux faces se rejoignent est connue sous le nom de crête. La face nord s'élève au-dessus du Tibet et est délimitée par la crête nord (qui rencontre la crête nord-est) et les principales caractéristiques de la crête ouest de ce côté de la montagne comprennent les couloirs Great et Hornbein (ravins escarpés) et le col nord au début de la crête nord. La face sud-ouest s'élève au-dessus du Népal et est délimitée par la crête ouest et la crête sud-est. Les caractéristiques notables de ce côté comprennent le col sud (au début de la crête sud-est) et la cascade de glace du Khumbu, cette dernière étant un fouillis de gros blocs de glace qui a longtemps été un défi de taille pour les grimpeurs. La face est - ou la face Kangshung (Kangxung) - s'élève également au-dessus du Tibet et est délimitée par la crête sud-est et la crête nord-est.

Le sommet de l'Everest lui-même est recouvert d'une neige dure comme de la roche surmontée d'une couche de neige plus molle qui fluctue chaque année d'environ 5 à 20 pieds (1,5 à 6 mètres) le niveau de neige est le plus élevé en septembre, après la mousson, et le plus bas en mai après avoir été épuisé par les forts vents d'hiver du nord-ouest. Le sommet et les pentes supérieures se trouvent si haut dans l'atmosphère terrestre que la quantité d'oxygène respirable y est le tiers de ce qu'elle est au niveau de la mer. Le manque d'oxygène, les vents puissants et les températures extrêmement froides empêchent le développement de toute vie végétale ou animale là-bas.


Pourquoi ‘Sagarmatha’ est-il appelé « Mt. Everest » ?

La plupart de la partie de Mont Everest réside dans Népal. Et la partie restante en Chine. Le nom donné par le Népal est ‘Sagarmatha’. Et en Chine ça s'appelle ‘Chomolunga’. Mais le nom largement et officiellement utilisé partout dans le le monde est ‘L'Everest’. N'est-ce pas étrange? Comment le nom d'une montagne népalaise peut-il être britannique ?

L'histoire a 200 ans. La Grande-Bretagne régnait en Inde. Mais ils n'avaient aucune carte précise de cette géographie. À cette époque, c'était un problème majeur pour eux. Et puis, mesurer une géographie aussi vaste n'était pas non plus une tâche facile. Mais un soldat britannique a trouvé une solution à cela, Guillaume Lambton. Son idée était de mesurer le en utilisant Trigonométrie. Mais ce n'était pas non plus une tâche facile. De très grandes tours devaient être construites pour cela. Les instruments devaient être très précis. Et à cette époque, les théodolites étaient énormes. Lorsqu'il a été amené dans un navire, la France l'a arrêté sur le chemin, prenant pour une arme. Quoi qu'il en soit, les instruments sont arrivés en Inde de toute façon. Et puis a commencé la plus grande enquête scientifique de tous les temps. Les Grand levé trigonométrique (GTS) Le principal chef de cela était- William Lambton, qui a reçu le poste- Et son assistant était George Everest. Oui, l'Everest. À la mort de William Lambton, George Everest est devenu arpenteur général. Et voici le plus grand malentendu. George Everest n'a pas découvert le mont Everest. Il ne l'a même pas vu de son vivant.

Lorsque George Everest a pris sa retraite, son assistant Andrew Waugh est devenu arpenteur général et a poursuivi le travail de GTS. Jusqu'alors, le Kanchenjunga était considéré comme le plus haut sommet du monde. Le mont Everest n'était qu'un autre sommet au milieu des montagnes. Et les Anglais l'appelaient Peak XV. Un mathématicien qui travaillait pour Andrew Waugh, Radhanath Sikdhar découvert que le pic XV était le plus élevé. Jusqu'alors, toutes les zones géographiques étaient nommées par son nom local.

Lire aussi :Système de gestion des déchets solides et de recyclageProtégez-vous COVID-19 (Coronavirus)Population mondiale (expansion incroyable)

Mais cela ne s'est pas produit dans le cas de Mont Everest. Andrew Waugh a proposé il doit être nommé d'après son prédécesseur George Everest. C'est comme quoi, bordel ! George Everest n'avait rien à voir avec le mont Everest. En fait, Everest lui-même n'était pas d'accord avec cela. Ses valeurs étaient que toute géographie doit être nommée d'après son nom local. Plus tard, des discussions ont eu lieu en Angleterre concernant ce nom. D'autres noms se sont également présentés.

Mais en 1865, la Royal Geographical Society britannique a nommé la montagne du Népal- ‘Everest’. ‘Sagarmatha’ le nom n'a été donné à la montagne par le gouvernement du Népal qu'en 1965. (Basé sur le nom local dominant) Qu'en pensez-vous ? Est-il juste pour un pays de nommer la géographie d'une autre nation souveraine comme il le souhaite ? Commentaires ci-dessous.


Qui était Edmund Hillary ?

Hillary Step a été nommé d'après Sir Edmund Hillary qui a été le premier à atteindre le sommet du mont Everest en 1953.

Ed était un alpiniste néo-zélandais qui a servi dans la Royal New Zealand Air Force en tant que navigateur pendant la Seconde Guerre mondiale.

Plus tard dans sa vie, Ed est devenu la première personne à atteindre à la fois le pôle Nord et le pôle Sud, ainsi que le mont Everest.

Il a fondé le Himalayn Trust afin de pouvoir consacrer sa vie à aider le peuple Sherpa du Népal.

L'alpiniste est décédé à l'âge de 88 ans en 2008 et a eu des funérailles nationales.


30 faits intéressants sur le mont Everest

Le mont Everest, avec une altitude de 8 848 mètres (29 029 pieds), est la plus haute montagne du monde. Le mont Everest a la forme d'une pyramide géante. L'image imposante a attiré des explorateurs du monde entier. Nous recueillons ici 30 faits sur le mont Everest qui pourraient vous intéresser.

1. Autres noms du mont Everest

Les Tibétains appellent le plus haut sommet Chomolungma ou Qomolangma. Cela signifie la déesse mère des montagnes. Le nom népalais du mont Everest est Sagarmatha, ce qui signifie le front dans le ciel. La montagne fait maintenant partie du parc national de Sagarmatha.

2. Le mont Everest porte à l'origine le nom d'un anglais

Le mont Everest a été nommé d'après George Everest - le directeur de l'enquête gouvernementale sur l'Inde de 1830 à 1843, qui a été la première personne à organiser une équipe et à mesurer les montagnes de l'Himalaya. Ainsi, nous l'appelons aujourd'hui "Mount Everest". En 1841, cette haute montagne est enfin reconnue pour sa spécialité.

3. Radhanath Sikdar a été la première personne à découvrir le mont Everest

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, le mont Everest n'est pas découvert par George Everest. Bien que la montagne porte le nom de George Everest, il n'a pas été le premier à l'identifier comme la plus haute montagne du monde. Le mont Everest a plutôt été découvert par un Indien, Radhanath Sikdar, un arpenteur indien et un mathématicien.

4. Le mont Everest est en Chine et au Népal

Le mont Everest est situé entre la Chine et le Népal, la Chine au nord et le Népal au sud. Il s'étend des régions spectaculaires du Tibet au magnifique Népal.

5. Le mont Everest a deux hauteurs

La hauteur de la couverture neigeuse (hauteur totale) utilisée au Népal et dans d'autres pays est de 8 848 mètres (29 029 pieds). Et la hauteur du rocher annoncée officiellement par la Chine est de 8 844,43 mètres (29 017,2 pieds).

6. Camps du mont Everest

Il y a cinq autres camps du côté chinois, en plus du camp de base de l'Everest (5 150 mètres/16 900 pieds), Camp 1, à des altitudes de 5 800 mètres (19 028 pieds), camp 2 - 6 500 mètres (21 325 pieds), camp 3 - 7 028 mètres (23 057 pieds), camp 4 - 7 790 mètres (25 557 pieds) et camp 5 - 8 300 mètres (27 230 pieds). Il existe quatre autres camps du côté népalais malgré le camp de base (5 364 mètres). Ces camps sont davantage conçus comme des stations, des pauses ou des dépôts par les grimpeurs. Et s'il vous plaît ne vous inquiétez pas, vous trouverez les camps en descendant également.

7. Le mont Everest grandit

On estime que la hauteur moyenne du mont Everest augmente d'environ 20

30 mètres tous les 10 000 ans. C'est-à-dire que la montagne continue de croître d'une hauteur de 20 cm par siècle.

8. Le mont Everest n'est pas la plus haute montagne

Bien que le mont Everest soit la plus haute montagne du monde au-dessus du niveau de la mer, la plus haute montagne du monde est le Mauna Kea, un volcan éteint à Hawaï. La montagne s'étend à 6 000 mètres (20 000 pieds) sous le niveau de la mer. Si elle est mesurée à partir du fond de l'océan, sa hauteur totale serait de 10 200 mètres (33 465 pieds), soit près d'un mile de plus que le mont Everest.

9. Litte savait que le lion mâle se cache au sommet du mont Everest

Un lama a dit à Tenzin Nogai (le Népalais qui a gravi le mont Everest pour la première fois) que selon les Écritures, il y avait un lion d'or au sommet du mont Everest. Tenzin Nogai ne l'a pas trouvé car le lion d'or était du côté tibétain.

10. Le climat est rude

La température la plus basse au sommet du mont Everest est de moins 30 ou 40 degrés Celsius toute l'année. L'air au sommet ne contient qu'un quart de l'oxygène des plaines orientales. Les vents peuvent atteindre 200 milles à l'heure.

11. Le mont Everest a 450 millions d'années

Le mont Everest s'est en fait formé il y a 450 millions d'années, ce qui est plus ancien que l'Himalaya. La zone où se trouve le mont Everest était autrefois un océan. Nous pouvons encore voir la vie marine et les fossiles de coquillages dans la partie supérieure du mont Everest. Le calcaire et le grès du sommet du mont Everest faisaient autrefois partie d'une roche sédimentaire du fond océanique.

12. Au-dessus de 8 000 mètres, la région est appelée la zone de la mort

Du camp 4 au sommet de la montagne, les alpinistes pénètrent dans ce qu'on appelle souvent la "zone de la mort". Sur 8 000 mètres (26 247 pieds), 95% des alpinistes connaîtront une carence en oxygène et un froid extrême. Considérant que les hélicoptères, les politiques de sauvetage et les appareils GPS seront limités.

13. Plus de 300 personnes sont mortes sur le mont Everest

Depuis le premier sommet réussi en 1953, plus de 300 personnes sont mortes dans l'Himalaya, pour la plupart des guides sherpas. Blessures, mal de l'altitude, hypothermie sont les trois principales causes et principalement lors de la descente.

14. Cela coûte 30 000 USD

130 000 pour gravir le mont Everest

Les voyagistes facturent aux visiteurs de 30 000 $ à 130 000 $ ou plus pour obtenir des permis, préparer l'équipement, trouver des guides et assurer la planification d'urgence. Cela comprend 11 000 $ versés directement au gouvernement népalais. Les forfaits de luxe haut de gamme comprendront également jusqu'à cinq guides Sherpa pour chaque alpiniste afin de répondre à des besoins personnalisés tels qu'un approvisionnement illimité de réservoirs d'oxygène, des tentes plus confortables et même des douches chaudes.

15. Kami Rita a atteint le sommet de l'Everest le plus souvent

Un Sherpas (Un peuple dispersé à travers l'Himalaya aux frontières du Népal, de la Chine, de l'Inde et du Bhoutan.) - Kami Rita a atteint le sommet 24 fois, détenant le record du plus grand nombre de tentatives. Deux autres Sherpas admirables, Apa Sherpa et Phurba Tashi, chacun d'eux a atteint le sommet 21 fois. Plusieurs expéditions d'Apa ont été consacrées à la sensibilisation au changement climatique et à la protection des habitations.

16. Edmund Hillary a été le premier peuple à atteindre le sommet

Les premières personnes qui ont gravi le sommet du mont Everest étaient Edmund Hillary de Nouvelle-Zélande et Tenzing Norgay de la tribu Sherpa du Népal. Ils ont gravi le pic de l'Everest le 29 mai depuis les frontières du Népal. Initialement, le colonel John Hunt était celui qui menait une expédition britannique pour gravir le sommet de l'Everest. Hillary et Tenzing faisaient partie de cette expédition. Finalement, ils sont devenus les premiers à pouvoir couvrir avec succès toute la distance.

17. 7000 personnes ont atteint le sommet du mont Everest avec succès

Chaque année, environ 800 personnes tentent de gravir le sommet du mont Everest. Plus de 7 000 personnes ont relevé le défi.

18. La fenêtre pour atteindre le sommet - avril, mai, septembre

Quand peut-on gravir le mont Everest ? Eh bien, il est extrêmement occupé par les courants-jets presque toute l'année. Pendant ces périodes, l'ascension de la montagne est presque impossible en raison des températures extrêmement basses et des vents forts. Les vents sont plus lents pendant les mois de mai et septembre. Les mois où l'endroit voit le trafic le plus élevé sont avril et mai. Pour les alpinistes, c'est le moment le plus sûr. Un autre facteur supplémentaire est que pendant cette période, il n'y a pas de fortes chutes de neige en hiver ou de dangereuses chutes de mousson.

19. 40 jours au moins pour atteindre le sommet du mont Everest

Combien de temps pensez-vous qu'il faut pour grimper au sommet du mont Everest ? Eh bien, comptez cela en jours et en mois. Vous aurez besoin de trois mois pour faire le voyage complet. Tout d'abord, il vous faut 19 jours uniquement pour les allers-retours de trekking vers et depuis le camp de base de l'Everest. Une fois que vous avez atteint le camp de base du mont Everest, il vous faudra 40 jours supplémentaires pour attendre le meilleur temps et atteindre le sommet du mont Everest.

20. Jusqu'à 18 itinéraires pour gravir le mont Everest

Alors, comment escalader le mont Everest ? Il n'y a pas un mais 18 itinéraires au total pour cela. Tous ces itinéraires sont différents mais mènent à la même destination. Parmi tous ceux-ci, les plus populaires sont la Northeast Ridge Standard Route et la South Colony Route.

21. Les bottes vertes sont comme un appel au réveil

Le propriétaire des bottes vertes est Tsewang Paljor, un alpiniste indien. Presque tous les alpinistes qui gravissent le mont Everest le long de la crête nord-est sont déjà passés par Green Boots en traversant la zone de la mort à une altitude d'environ 8 500 mètres. Aujourd'hui, l'emplacement est également connu sous le nom de "Green Boot Cave", où de nombreuses personnes font une pause pour reprendre leur souffle ou recharger leurs batteries.

22. L'ascension du mont Everest ne détient pas le taux de mortalité le plus élevé de l'Himalaya

Bien que l'Everest soit la montagne avec le plus de morts, ce n'est pas la montagne avec le taux de mortalité le plus élevé. Parmi les montagnes comptant plus de 1 000 alpinistes, l'Everest avait un taux de mortalité de 1,37%, seulement le septième plus élevé. Annapurna I avait un taux de mortalité de 4,07 %, plus du double de celui de l'Everest.

23. Les guides de désobéissance causent également la mort sur l'Everest

La cause de la mort n'est pas due aux embouteillages mais au fait de ne pas écouter la commande du guide. In recent years, as the number of climbers has risen, waiting to reach the summit has often led to long lines, leaving climbers with frostbite on their feet and hands, but not necessarily death. Those who died, for the most part, are stubborn and didn't follow the guidance.

24. Another Four 8000m Mountains Near Everest

Mt. Everest is part of the Himalayas. There are four other mountains near Everest, namely Makalu Mountain (8,463m), Cho Oyu Mountain (8,153m), Lhotse Mountain (8,501m), and Lhotse Shar Mountain(8,393m). Everest Mountain is the third.

25. Jordan Romero Peaked on Everest at Thirteen

The youngest climber to reach the summit was an American, Jordan Romero, only 13. He reached the peak from the North slope on May 23, 2010.

26. Peaking on Mt Everest Without an Oxygen Supply Takes Up 2.7% of the Total

Overall, at the top of Mount Everest, each breath typically takes in about 66 percent less oxygen than at sea level. But Rennard Messner and Peter Harper (Italy) did not use oxygen cylinders when they reached the summit in 1978. Following their example, 193 mountaineers reached the summit without using oxygen tanks.

27. The First Woman Climbed Mt. Everest - Junko Tanabe

On May 16, 1975, Japanese Junko Tanabe climbed from the south slope and became the first woman to climb Mount Everest in the world. In the same year, Tibetan Pando became the first woman to climb from the northern slope.

28. The Highest Dispute in History

In 2013, three mountaineering enthusiasts Ueli Steck, Simone Moro and Jonathan Griffith continued ignoring the Sherpa's order of rest but kept climbing. Their behaviors angered the local Sherpa people, which caused a fierce dispute. Finally, the two sides signed a peace agreement in the presence of a Nepalese military officer.

29. Traffic Jams On Mount Everest

More and more attempts to reach the top of Mount Everest have resulted in a large number of climbers getting stuck near the summit.

In just half a day on May 19, 2012, 234 people made it to the summit, but four died trying to descend. The incident makes people raise safety awareness.

30. Months’ Physical Training Is Necessary

If you are serious about climbing Mount Everest, make sure that you have a professional guide with you. You will also need months, if not years, of training before climbing the peak.


Everest Timeline

By Borgna Brunner

The Great Trigonometrical Survey of India establishes that "Peak XV" in the Himalayas is the highest mountain in the world.

Called Chomolungma in Tibet and Sagarmatha in Nepal, the world's highest mountain is named after Sir George Everest, the British Surveyor General from 1830-1843.

The 13th Dalai Lama opens Tibet to foreigners. British reconnaissance party leaves Darjeeling to explore a route to Mt. Everest from the Tibetan side.

First attempt to climb Mt. Everest made by a British team which included George Mallory.

The first recorded deaths on Everest occur when seven Sherpa porters, part of a British expedition, die in an avalanche.

George Mallory, 38, and Andrew Irvine, 22, disappear on their way to the summit. They were last spotted by a member of the expedition, who reported they "were going strong for the top." Whether they reached the summit remains a mystery.

Swiss climber Raymond Lambert and renowned Sherpa climber Tenzing Norgay almost make it to the South Summit before turning back.

First summit of Everest accomplished by Edmund Hillary, New Zealand, for the British Commonwealth, and Tenzing Norgay, a Sherpa from India. Neither will ever acknowledge which of them was technically the first.

The height of Mt. Everest is adjusted by 26 feet to 29,028 feet (8,848 m) from the original measurements of the 1852 Great Trigonometrical Survey of India.

The first American, James Whittaker, summits Everest.

Junko Tabei (Japan) becomes the first woman to summit.

Reinhold Messner (Italy) and Peter Habeler (Austria) make the first ascent without supplemental oxygen.

Reinhold Messner makes the first solo ascent of Everest (also without supplemental oxygen).

15 climbers died on Everest ? the most casualties in a single year.

George Mallory's body is found by a search expedition at 27,000 feet. Searchers had hoped to find a camera that might contain photos of Mallory and Irvine on the summit or some other proof that they were the first to summit Everest, but no evidence is found. On May 5 a team of nine made satellite observations at the summit of Everest.

On Nov. 11, the revised official elevation of Everest is announced by the National Geographic Society to be 29,035 feet (8,850 meters).

142 climbers make it to the summit?the most ever in a single year.

American Erik Weihenmayer becomes the first blind person to reach Everest's top.

At 70, Japanese climber Yuichiro Miura becomes the oldest person ever to reach Everest's summit, and a 15-year-old Sherpa girl, Ming Kipa, becomes the youngest.

Appa Sherpa climbs Everest for the 16th time, breaking his own record for being the person who has climbed Everest the most. He first summited in 1989.

Takao Arayama displaces Yuichiro Miura's record and becomes the oldest Everest climber at 70 years, 7 months, and 13 days. Miura was 70 years, 7 months, and 10 days.

The first cellphone call is made from the top of Everest by Rod Baber, a British climber. "It's cold, it's fantastic, and the Himalayas are everywhere," he said in the call.

Katsusuke Yanagisawa, 71, becomes the oldest person to scale Everest, beating the previous record set by Takao Arayama, 70, in 2006. He is the third Japanese in recent years to set a record as the oldest Everest climber.

Clare O'Leary becomes the first Irishwoman to summit Everest and Pat Falvey becomes the first Irishman to summit from both the Nepalese and Tibetan sides.

On May 8, the Olympic torch was carried by climbers to the ?roof of the world,? reaching the 29,035 foot summit of Mount Everest at 0920 local time. During the ascent, Tibetan women were the first and last to carry the torch.

On May 22, Apa, a veteran Sherpa guide, climbed to the top of Mount Everest for the 18th time at age 47, beating his own record for the most summits of the world's tallest mountain.

Nepali national Min Bahadur Sherchan, 76, became the oldest person to summit Everest on May 25.

The May 2009 climbing season witnessed the 19th successful trip for Apa Sherpa as a member of the Eco Everest Expedition, while Dave Hahn of Taos, New Mexico reached a milestone when he summited for the 11th time, the most for a non-Sherpa.

Apa Sherpa broke his own world record and reached the summit of Mt. Everest for the 20th time on 22 May 2010.

On May 22, Jordan Romero, a 13-year-old from California, became the youngest person to summit Everest.

The mountain claimed its first climber on May 9 Shailendra Kumar Upadhyay, 81, an ex-foreign minister from Nepal died during his attempt to become the oldest summiter of the great mountain.

Apa Sherpa again broke his own world record and reached the summit of Mt. Everest for the 21st time on 11 May 2011.

On May 21, John Delaney, 41, from Kilcock, Co Kildare, became the first Irishman to die on Mt. Everest?just 50m from the summit, and only days after his wife gave birth to their third child.

Japan's Tamae Watanabe, 73, became the oldest woman to reach the summit of Mt. Everest on May 19, 2012. She successfully climbed Everest in 2002 at age 63.

The estimated 600 summits in the spring of 2013 brought the total estimated summits to 6,800.

Phurba Tashi joined Apa Sherpa in the record books with 21 summits.

On May 23, Japanese Miura Yiuchiro became the oldest person to summit at age 80.

Sixteen Sherpa guides die in an avalanche in April. They were fixing ropes for climbers at an elevation of 19,000 feet when the avalanche hit. It is the single most deadly accident on Everest. After the incident, dozens of Sherpa guides walked off the job in protest over the Nepalese government's response to the tragedy. The government pledged a relief sum of around $400 to the families of the guides who died in the avalanche. The Sherpa guides were angered by the relief sum, calling it an insult.

On April 25, 2015, at least 22 people die and dozens are injured in an avalanche triggered by a magnitude-7.8 earthquake in central Nepal. It is the deadliest avalanche ever recorded on Mount Everest and devastates the country?killing 8,500 nationwide. For the first time in 41 years, there are no summits.

The climbers are back on the mountain, including two Iraq war veterans who lost right legs to roadside bombs, hoping to become the first combat amputees to reach the top of Mount Everest.

According to Everest statistics compiler Alan Arnette, it currently costs an average $45,000 to climb Everest, but depending on customization and route choices, the price tag can be as high as $85,000.


Voir la vidéo: labrinth - mount everest slowed down + reverb